Charles Heidsieck, mon amour

déc 22, 2011 17 Comments by

Charles Heidsieck, mon amour.

C’est l’histoire d’une fille discrète, rêveuse et secrète. Assise en classe près de la fenêtre, ses pensées s’évadent à travers les carreaux embués vers des voyages lointains. Elue plus jolie fille de l’année par Bettane et Dessauve, deux profs exigeants et reconnus, elle reste mystérieuse.

Un peu spéciale, elle est célibataire, la bulle or pâle, les cheveux en arrière et j’aime ça.

Elle n’est pas comme sa cousine Piper qui sort en collants résilles Jean-Paul Gauthier avec une veste en peau de croco. Non, plus fine et élégante, une belle robe dorée révèle parfaitement ses formes. Légère et aérienne, voluptueuse et gourmande.

Elle se distingue de ses rivales du premier rang, les Bérénice, Tiphaine et autres Rebecca, filles modèles aux consonances germaniques, rigoureuses et travailleuses.

Différente également de ses copines du dernier rang, séductrices et mutines, Magali et Valérie Charlotte qui aux asymptotes et autres pivots de Gauss préfèrent s’admirer dans leur miroir avec pour l’une un cordon rouge dans les cheveux et l’autre des cartes jaunes en guise de boucles d’oreilles.

Les copains sont partagés sur cette fille. Les connaisseurs, « ceux qui savent » ont déjà un faible pour elle.

Alors que je devais probablement regarder les filles du dernier rang, un coup d’épaule me ramène à la réalité. Me retournant pour m’excuser, je croise les yeux revolver de cette fille qui me font quitter la terre ferme et j’aime ça.

J’aime son nez pâtissier, gourmand, subtil. Pas le genre clinquant et exubérant qui explose pour cacher la pauvreté de la suite. J’aime à la folie sa bouche sensuelle, ample avec une bulle très fine et élégante donnant l’impression d’avoir le palais tapissé de billes qui s’amusent et roulent sur la langue. J’aime beaucoup sa jolie finale soyeuse et délicate.

J’adore son mariage avec des gougères à l’apéritif, moment où cette fille rayonne…

Un trésor caché dont on devient vite accro.

Je suis tombé amoureux du Champagne Charles Heidsieck…

Et je ne vous parle même pas de ses grandes sœurs, la blonde des millénaires et Charlie, qui suscitent convoitises et jalousies. Mais soyons réaliste, celles ci sont inaccessibles et relèvent du fantasme…


Charles Heidsieck Brut Réserve, un Champagne d’un rapport qualité-prix* imbattable élu meilleur vin de l’année par Bettane + Dessauve et dont le chef de cave, Régis Camus, vient d’être sacré pour la 5ème fois d’affilée Winemaker of the Year par le jury du International Wine Challenge de Londres.


Si vous ne saviez pas encore quel Champagne choisir pour les fêtes, maintenant vous savez.
* Le prix moyen constaté par votre serviteur dans quatre régions différentes et plusieurs villes est compris entre 25 et 28€ en cette période de fêtes ! Bon plan pour les Parisiens : la Cave Mannevy à Puteaux le propose à 21€ la bouteille…

P.S. : En plus de Charles Heidsieck, 5 autres maisons de Champagne sont évoquées dans cet article… saurez vous les retrouver ?

Un indice ? Cherchez du coté de l’initiale des prénoms…

Syl’Vin

Les beaux billets de Syl'vin, Qu'est-ce qu'on boit ce week-end

17 Responses to “Charles Heidsieck, mon amour”

  1. Louis says:

    Valérie Charlotte est Veuve. A quoi bon s’admirer dans un miroir lorsqu’on est Veuve? Pour plaire à qui? Aux autres hommes? A soi-même et se complaire dans sa beauté? Un amour disparu fait vite s’éclipser le goût pour ce genre de chose. La seule alternative pour reprendre goût à la vie dans ces circonstances est de se relever, regarder vers l’avenir, et faire que malgré sa renommé, le fruit de son travail soit plus qu’une image, plus qu’une étiquette ou une couleur. Valérie Charlotte peut être fière d’elle. Certes, son cousin Narcisse l’influence de temps à autre, mais difficile de se défaire totalement de ce miroir lorsque l’on jouit d’une telle notoriété. Son bulletin de note reste exemplaire, malgré toutes les critiques que l’on peut formuler à son égard. La passion et la ténacité de ceux qui façonnent et aident Valérie Charlotte chaque jour font d’elle une Grande Dame. Elle mérite sa réputation. Soyez-en persuadé.

  2. Théo says:

    Je suis conquis !

  3. Clefman says:

    et les filles dans tout ça?

  4. Matthieu says:

    Excellent!!très sensuel et bien tourné tout cela. J’en bave!!
    Je crois que je suis amoureux aussi…de Syl’Vin!!

  5. Yv' says:

    Je ne peux qu’aimer ce descriptif et être conquise…! merci Syl’Vin pour ce petit moment de sensualité!

  6. Marianne says:

    Bien joué,subtil moment d’évasion…

  7. claire says:

    Une déclaration d’amour comme on les aime.
    L’on se prend à rêver, d’ être, ne serait-ce qu’un soir, cette jeune fille champenoise pour marier la brutalité du cru avec la délicatesse de la soirée. On se souvient des stilettos dans lesquels Piper la tapageuse consommait sa soirée. Notre Heidsieck du haut de sa réserve préfère la discrétion des grands champagnes et allie la sagesse de l’ainesse à la subtilité de ses notes gourmandes, jamais blasées.

    Merci Syl’Vin de lui avoir redit ce soir… qu’elle le valait bien !

  8. Syl'Vin says:

    @ tous : Merci !!

    @ Louis : je me doutais qu’en cryptant ce texte, il y aurait des réactions. Effectivement, Valérie Charlotte est Veuve Cliquot. Mais cette (trop) rapide description de Veuve sert uniquement de fil rouge au récit. L’indice de Veuve était Carte Jaune. Sans compter les initiales, bien évidemment !
    Par contre, il reste encore 4 autres Maisons à trouver !!
    Et merci de nous avoir fait partager votre coup de coeur pour… Veuve Cliquot et sa sublime Grande Dame !

  9. Thibault says:

    Je m’y connais pas beaucoup en champagne donc ça va être bien pratique pour les fêtes de fin d’année (si je suis suffisamment patient jusque là ;)!). Merci pour ce beau message Syl’Vin

  10. Matt says:

    Angle d’approche original, jolie plume, bravo pour ce bel article Syl’Vin!!

  11. Franck says:

    Merci Syl’Vin pour ce bel article.
    Je me suis laissé prendre à ton jeu, voici donc mes réponses:
    Une Bérénice pour Bollinger, une Tiphaine pour Taittinger, et une Rebecca pour Roederer … les consonances germaniques semblent s’expliquer.
    Concernant le cordon rouge de Magali, qui d’autre que Mumm!

  12. Benj says:

    Superbe article, une fois de plus ! Je me décide enfin a te laisser un petit commentaire … bravo mon compagnon mexicain :)

    PS: Magali ne serait-elle pas Mumm? :)

  13. Charlotte says:

    veux-tu m’épouser ?

  14. Syl'Vin says:

    Bravo à Franck qui est le premier à avoir trouvé ce quinté !!

    Parmi toutes les réponses que j’ai reçu en privé, beaucoup ont pris Rebecca pour Ruinart et Magali pour Moët !

    A très vite pour une prochaine énigme !

  15. Benben says:

    Totalement séduit… Quand puis-je la rencontrer?!

  16. Mayeul says:

    Cher Sylvain,

    Un grand merci pour ce beau moment d’émotion et de sensualité. Charles restera pour nous tous une envie, une folie, une idylle… Sa gourmandise, son teint, sa bulle que tu décris si bien sont autant d’atouts face auxquels il est dur de rester insensible…

    Chapeau donc à toi l’artiste, qui a su grâce à de jolis mots nous faire rêver…A nous maintenant de découvrir cette fille si mystérieuse et envoûtante qui se cache derrière chaque bouteille de Charles !

Leave a Reply