A la découverte des vins des Domaines Paul Jaboulet Ainé

mar 21, 2012 No Comments by

Jeudi dernier, nous sommes partis pour une promenade oenologique en Vallée du Rhône au Club. Découverte des vins des domaines Paul Jaboulet Ainé en la présence de Jean-Luc Chapel, Responsable de la clientèle prestige et au nom prédestiné pour travailler chez Jaboulet.

Quelques mots tout d’abord avant de passer à la dégustation. Fondée en 1834, cette maison a été reprise en 2006 par la famille Frey, originaire de Champagne et propriétaire du Château La Lagune un Grand Cru Classé en Haut Médoc. Dirigée par Caroline Frey, le vignoble est en biodynamie depuis 2006. En fonction de la déclivité de la pente, les chevaux, treuils et autres pioches ont fait leurs retours dans la vigne. Historiquement présent dans la Vallée du Rhône septentrionale (nord) avec les Hermitage, Crozes Hermitage, Saint Joseph, Cornas et Saint Péray, de récentes acquisitions en Côte Rôtie, Condrieu et également en Châteauneuf du Pape et Vacqueyras permettent à Jaboulet une présence quasi exhaustive sur toutes les appellations du Nord au Sud de la Vallée du Rhône.

Sur les 3 millions de bouteilles produites par Jaboulet, la moitié représente le célèbre Parallèle 45 qui est l’entrée de gamme de la maison. Cette cuvée fut appelée ainsi car le siège des Domaines Paul Jaboulet Ainé est situé sur le 45ème parallèle nord, à Tain l’Hermitage. Le fleuron de la maison est La Chapelle, mythique Hermitage, dont le millésime 1961 fut classé parmi les douze plus grands vins du 20ème siècle. Pour les amateurs de chiffres et d’enchères, la cote de La Chapelle Hermitage 1961 vaut aujourd’hui plus de 12 000 euros…

La philosophie actuelle de ce domaine est de « déboiser » via une sélection de la chauffe et des tonneliers. Les vins sont bus plus jeunes, ils ont moins le temps d’attendre et prendre le bois. Aujourd’hui, 90% des vins achetés chez un caviste ou en supermarchés sont bus dans les 24 heures. A noter que les vins de domaines sont vinifiés de la même manière en blancs et en rouges : 20% de fûts neufs, 20 oeufs et un élevage de 12 à 18 mois.

Vins Blancs de la maison Jaboulet dégustés lors de la présentation des nouveautés au Château de Mareuil

Nous avons dégusté 3 vins blancs puis 3 vins rouges.

- Crozes Hermitage, Domaine Mule Blanche, 2010 : 50% Roussanne, 50% Marsanne. 15% du vin est élevé dans des oeufs en béton. Oui, oui vous avez bien lu des oeufs en béton.

Exemple d’oeufs en Champagne. 

Phénomène actuel dans le vignoble, ces oeufs rappelant les amphores romaines permettent de maintenir naturellement les lies en suspension alors qu’il faut recourir au batonnage avec les barriques pour obtenir ce même résultat. Ici, cela permet également d’éviter le boisé et surtout l’oxydatif qui peut être le danger de la marsanne et roussanne.

Cette Mule Blanche est encore un peu fermée mais je retiens surtout la dualité de ce vin. Dualité entre les notes florales (acacia, eucalyptus), la fraicheur et le joli gras en bouche. Bel équilibre.

- Hermitage, Le Chevalier de Sterimberg, 2009 : 2/3 marsanne, 1/3 roussanne. 30 000 bouteilles produites. Pour la petite histoire, cet Hermitage porte le nom du Chevalier Gaspard de Sterimberg, blessé lors de la croisade contre les Albigeois en 1224, qui établit son ermitage sur la colline éponyme. Nez très complexe : arômes de tarte tatin et léger boisé. La bouche est tout simplement superbe alliant la puissance à l’élégance. Ce vin est une bombe !! Et dire qu’il est encore si jeune… Jean-Luc Chapel nous dit qu’ « il est actuellement à 1/10ème de son potentiel », « c’est un bébé ». Force est de constater que les fées se sont penchées sur son berceau…

- Condrieu, Domaine des Grands Amandiers, 2009 : 100% viognier. 4 000 bouteilles. Ce vin est clivant dans la salle et ne laisse personne indifférent. Il semblerait que la gente féminine, majoritaire dans la salle, l’apprécie particulièrement. Ces messieurs sont plus partagés. Nez marqué par l’abricot et le miel. Bouche très fraiche et minérale.

A présent les vins rouges :

- Saint Joseph, Le Grand Pompée, 2009 : 100% Syrah. Notes d’épices et fruits mûrs, vin très franc avec des tannins encore très présents. Pour les curieux et les adeptes des calembours et parce qu’un peu d’Histoire ne fait jamais de mal, sachez que le nom de ce vin est un hommage au Grand Pompée, compagnon de Charlemagne qui combattit les Maures en Vallée du Rhône.

- Crozes Hermitage, Domaine de Thalabert, 2007 : 100% Syrah. « L’un des reflets de l’identité de Jaboulet » selon Jean-Luc Chapel. Je trouve ce vin plus velouté, plus élégant que le précédent. On monte en gamme. Complexe et bien équilibré, tannins ronds.

- Hermitage, La Petite Chapelle, 2007 : 100% Syrah. Mélange harmonieux d’épices, de pivoine et fruits mûrs, bouche puissante, harmonieuse. Finale très longue. Vin magnifique qui apporte une certaine sérénité, il apaise. Assurément l’un des coups de coeur de la soirée !

Où comment clore une dégustation de la plus belle des manières…

Syl’Vin

Envie d’en savoir plus sur Jaboulet ? Les nouveautés en exclusivité ? C’est ici et d’autres infos .

Photos : DR
Une soirée avec...
No Responses to “A la découverte des vins des Domaines Paul Jaboulet Ainé”

Leave a Reply