Un salon des vignerons indépendants, La Tour Blanche et Clos Haut Peyraguey : 2 belles surprises en Sauternes !

mai 04, 2012 No Comments by

Fin mars (oui je sais je suis en retard) au Salon des Vignerons Indépendants de Paris, après avoir cherché des trésors inconnus, on décidait de terminer la journée par 2 Sauternes La Tour Blanche et Clos Haut Peyraguey avant de filer à l’anglaise chez Mas Amiel. Ou comment finir le programme en beauté.

Revenons à nos deux sauternes. Plus précisément à nos deux surprises. Car si on a pu goûter les millésimes récents en premier vin et second vin, on a eu droit à deux très belles surprises non prévues au programme.

La Tour Blanche 1989

   Après avoir goûté Les Charmilles de La Tour Blanche (second vin) puis La Tour Blanche en 2009, 2008 et 2007, nous avons eu la chance de pouvoir déguster le millésime 1989. Je ressens toujours une émotion particulière lorsque je déguste (rarement) des vins qui ont peu ou prou le même âge que moi. La dernière fois, c’était Nénin 1988.

Ce Château La Tour Blanche 1989 avait une robe très marquée, vieil or, ambrée. Joli nez sur des notes de fruits confits, coing, miel, pain d’épices. Bouche puissante (légère lourdeur ?), belle liqueur, arômes confits. Pouvoir « comparer » un même Château sur 2 beaux millésimes espacés de 20 ans est un moment rare. Vous pourrez également observer les changements de style d’étiquettes.

Clos Haut Peyraguey 2011

Fin de journée, les dégustateurs se précipitent sur les liquoreux et les moelleux. Il faut donc prendre son mal en patience pour approcher le stand de Clos Haut Peyraguey. Un mal pour bien car nous avons encore en bouche le souvenir de La Tour Blanche 1989…

Ici aussi, les millésimes récents sont proposés à la dégustation : Clos Haut Peyraguey 2009 et 2006, Château Haut Bommes (considéré comme un super second vin ou le petit frère) 2007 et 2006. Mais après avoir gouté un vieux millésime quelques minutes avant, Martine Langlais Pauly, la propriétaire de Clos Haut Peyraguey et Haut Bommes, nous propose de goûter Clos Haut Peyraguey 2011. Un vin en cours d’élaboration, un primeur. Et vu que nous étions fin mars avant la semaine officielle des primeurs, il s’agissait donc d’un primeur en primeur… vous me suivez ?

C’était la première fois que je goûtais un Sauternes en primeur et j’ai été surpris par l’explosion de fruits ! Notes de pomme, abricot, fruits exotiques et épices au nez. Bouche très structurée, bien équilibrée entre l’acidité et le sucre. Finale très longue. Superbe !

Si vous voulez savoir à quoi ressemble Mas Amiel, c’est ici.

Bon we !

Syl’Vin

Les beaux billets de Syl'vin, Qu'est-ce qu'on boit ce week-end
No Responses to “Un salon des vignerons indépendants, La Tour Blanche et Clos Haut Peyraguey : 2 belles surprises en Sauternes !”

Leave a Reply