« Le champagne est nécessaire en temps de défaite, et obligatoire en temps de victoire ! » W. Churchill

mai 06, 2012 No Comments by

Après le vif succès rencontré par le billet « Elections présidentielles 2012, l’enquête exclusive : si nos candidats étaient un vin… » avec plus de 10 000 lectures (merci à vous !), il fallait poursuivre cette série présidentielles 2012 en ce jour décisif.

En ces temps de crise, on ne peut qu’être inspiré par ce premier ministre britannique qui commença son premier discours par ces mots « Je n’ai rien d’autre à offrir que du sang, des larmes et de la sueur ». Bon vivant, esthète reconnu, il déclara également « Le champagne est nécessaire en temps de défaite, et obligatoire en temps de victoire »… Vu qu’on a déjà joué à questions pour un champion sur ce blog vin, appliquons le principe de ce cher Winston !

A 20H ce soir (Les Tribulations de Syl’Vin respectent la loi!) ou avant en écoutant #RadioLondres, pour célébrer, oublier ou vous réconcilier rien de mieux qu’une bouteille de champagne. Ou un magnum, un jéroboam voire un melchior… Très bien mais quel champagne me direz vous ? Grande maison ? Petit producteur ? Cuvée millésimée ? Le choix est vaste…

A tout seigneur, tout honneur : on commence par la grande cuvée Winston Churchill de Pol Roger. Ensuite, tout dépend de vous. On peut poursuivre avec la Grande Dame (Carla ? Valérie ?) de Veuve Cliquot, la Grande Année (1981 ? 2007 ?) de Bollinger, Dom Pérignon de Moët et Chandon ou encore Dom Ruinart de Ruinart.

Si vous estimez que c’est une date historique, optez pour la cuvée Rare de Piper-Heidsieck, Grand Siècle de Laurent Perrier voire carrément le Blanc des Millénaires de Charles Heidsieck.

Si vous êtes ravis du résultat des urnes, laissez vous tenter par la Cuvée des Enchanteleurs d’Henriot.

Au contraire, si vous estimez que 2012 n’est pas une grande année et que vous n’avez pas besoin de champagne pour vous changer les idées, ne vous inquiétez pas la plupart de ces champagnes pourront attendre au moins 5 ans…mais en cave pas au Salon !

Laissons le mot de la fin à ce sacré Winston avec une citation dont il a le secret : à une Lady l’interpellant « Mais vous êtes ivre Monsieur Churchill ! », il répondit « Et vous Madame, vous êtes laide…et moi demain je serai sobre ! ».

Syl’Vin

Les beaux billets de Syl'vin
No Responses to “« Le champagne est nécessaire en temps de défaite, et obligatoire en temps de victoire ! » W. Churchill”

Leave a Reply