Le vin mystère du Père Mellet

Fév 27, 2013 No Comments by

Bien sûr on peut, et les articles précédents sur la saga vin et finance (ici, ici et ) nous l’ont montré, envisager le vin comme un objet d’accomplissement financier, personnel voire collectif. On peut aussi l’envisager comme un simple produit du terroir, « fruit de la terre et du travail des hommes » vision mystique s’il en est.

Dans tous les cas le vin fascine, envoûte même. Ce soir après qu’Audrey ait fait une purée de patate douce et saisi un magret de canard à la poêle, je propose d’ouvrir une bouteille de vin. C’est là que le problème est apparu … face à moi se dressent quatre bouteilles parfaitement identiques car toutes bourguignonnes et toutes non identifiées. Je vérifie les bouchons pour envisager les plus anciennes, me croyant dans « Les Gouttes de Dieu » je renifle l’encolure ; bref j’hésite.

Le père Mellet est un farceur… je suis certain qu’en m’offrant ce carton pour mon anniversaire il se délectait d’avance du moment ou ayant oublié ce qu’il m’avait dit je me posterais devant les bouteilles, perplexe. Depuis tout petit,  je mets du vin en bouteille avec lui j’aurais du donc m’en douter.

L’habit ne fait pas le moine

Mais trève d’hésitation : « le meilleur moyen de ne pas servir de mauvais vin est de ne pas en avoir dans sa cave » fidèle à son enseignement je prends donc une bouteille au hasard et sur de ne pas me tromper je l’ouvre.

Un peu fermé à l’ouverture (notez l’oxymore!), il se relève après la première bouchée de canard. Du fruité, beaucoup de fruits rouges mais également plus de puissance qu’attendu et une belle longueur en bouche, le vin vient soutenir à la perfection la viande rosée du magret !

Il est bon parfois de boire un vin sans savoir qui il est, juste l’apprécier parce qu’il est bon et qu’il nous fait du bien ! Un conseil : c’est le genre de vin qu’on ne boit pas avec le nez mais dont on se délecte à grandes gorgées !

Clément

PS : selon moi c’était un Nuits-Saint-George 1er Cru les Damodes 2004 ! A ne pas confondre avec Les Poulettes, un autre climat de Nuits… Merci Papa!

Les accords mets-vins, Les tribulations de mes amis
No Responses to “Le vin mystère du Père Mellet”

Leave a Reply