Cahors, j’adore…

Sep 25, 2013 No Comments by

Cahors, j’adore… ou les bons plans des foires aux vins suite et fin.

Pour boire un vin du Sud-Ouest, il faut être confortablement installé, car on ne sait jamais vraiment ce qui va arriver. Propre à sa région d’origine, on s’attend à un vin généreux, opulent, riche… Un bon compagnon de table, qui saurait séduire un gourmand, un bon vivant. Mais on peut aussi tomber sur des vins un peu lourds, aux tanins mal fondus. L’équilibre est parfois instable… Bref, installez-vous confortablement, car le Cahors Château Lagrezette 2005 est annoncé.

Je l’avais coché depuis longtemps sur ma liste de course de foire aux vins, à 15€, dans un style différent, il peut aller faire se rhabiller bien des Bordeaux… Mais en rayon le doute s’installe, un autre incontournable Sud-Ouest me fait les yeux doux : Montus 2007 (Madiran). Déterminé, je saisis le Lagrezette et continue mes emplettes ! Au final : une jolie petite sélection de rouge à moins de 15€.

Sélection FAV

De gauche à droite : La Demoiselle de By 2010 (Franprix), Château Rollan de By 2011, Château Citran 2011, Léo de la Gaffelière 2010, Château Branda 2010, Château Lagrezette 2005, Saint-Chinian Col de la Serre 2012, Mas Amiel Notre Terre 2010 (Franprix), Chablis Pierre de Préhy 2011.

A peine rentré, impatient, j’ouvre ce Malbec racé et lui donne 2h pour se réve(il)ler ! Le temps que la joue de bœuf mijote tranquillement (in-dis-pen-sable). 2h plus tard et après un apéro plein de gourmandise avec un pinot gris d’Alsace de chez Freudenreich, c’est l’heure, l’heure d’affronter enfin ce cru vedette de Cahors, soutenu par Alain-Dominique Perrin qui a refusé d’abandonner ce superbe terroir. Mais attention, n’oubliez pas d’être confortablement installé.

La robe est presque noire, très dense. Le nez est généreux et on sent la corpulence de ce vin : des fruits mûrs et de légères notes de cacao, c’est gourmand ! En bouche on a toute la puissance du Malbec qui s’exprime, et les tanins sont bien fondus même si on lui sent encore un vrai potentiel de garde. Puis la joue de bœuf lui répond, ils s’amusent tous les deux, et moi aussi par la même occasion. On a plaisir à faire tourner ce vin dans le verre, voir sa robe noire qui danse a un certain charme… Tous mes a priori sont confirmés : un vin gourmand, puissant, racé, équilibré, un beau vin du Sud-Ouest quoi ! Un superbe rapport prix-plaisir, qui se révèle tout particulièrement sur un plat en sauce ou une spécialité de sa région d’origine. La deuxième bouteille acquise va maintenant être oubliée au moins 3 ans en cave, et je crois que je vais retourner chez Carrefour Market me laisser cette fois-ci séduire par l’icône du Madiran élaboré par le pape Alain Brumont : Château Montus. En attendant, j’entends le loup, le renard et la…grezette 🙂

Si vous cherchez d’autres bons plans à petits prix en foire aux vins, lisez l’article de Syl’Vin où vous découvrirez notamment une bombe du languedoc en Magnum à 7,50€.

Etienne

Les tribulations de mes amis
No Responses to “Cahors, j’adore…”

Leave a Reply